Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

larochelle.libertaire.overblog.com

Blog indépendant d'information sur le mouvement social en Charente-Maritime.

Publié le
Publié dans : #police rochefort vol vélo justice

Menaces, insultes, crachats pleuvent sur les policiers.

Cela avait commencé par un vol de vélo, jeudi soir. Ça s'est terminé en comparution immédiate, vendredi après-midi, devant le tribunal correctionnel de La Rochelle pour deux Rochefortais de 27 et 30 ans, pour outrage, rébellion, violence à agents de la force publique, port d'arme de sixième catégorie, tentatives d'évasion. Et donc vol et recel.

Tout commence donc jeudi, à 20 heures, dans le quartier du petit Marseille. Les policiers sont appelés par une jeune femme qui vient de se faire voler son vélo, le temps qu'elle fasse une course dans un commerce. Peu de temps après ce premier coup de fil aux policiers du commissariat de Rochefort, la femme rappelle car elle a aperçu deux hommes avec son vélo. Les policiers se déplacent donc pour contrôler et appréhender les deux voleurs présumés.

Menace de suicide

C'est là que tout se corse. Les deux Rochefortais fortement alcoolisés - l'un d'eux a près de 2 grammes d'alcool dans le sang - refusent de se faire interpeller. Ils menacent, insultent les deux policiers. « Bâtards ! Vous avez que ça à faire ! Juste un vol de vélo », argumente, en substance, le plus âgé et alcoolisé des Rochefortais.

C'est lui qui donne le plus de fil à retordre aux policiers. D'autant que les deux voleurs commencent à recevoir le soutien de quelques jeunes du quartier. L'un deux se saisit même d'une pierre sans oser la balancer sur les forces de police.

Les deux hommes sont finalement conduits au poste. L'homme de 30 ans menace cette fois de se taper la tête contre les murs pour faire porter le chapeau aux policiers qui essuient encore des crachats. Lors du coup de fil à la famille, l'homme définitivement vindicatif menace de sauter par la fenêtre. Il est rattrapé de justesse par une policière. Sorti il y a quelques mois de prison, l'homme - qui dit ne se souvenir de rien - est repassé devant le juge, vendredi, avec son compère, dans le cadre d'une comparution immédiate.

Source : Presse Policière (Sud Ouest)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog