Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

larochelle.libertaire.overblog.com

Blog indépendant d'information sur le mouvement social en Charente-Maritime.

Publié le
Publié dans : #Rochefort péage Tonnay gratuit

En décembre 2010, Érick Joyau succédait à Gabriel Billoneau à la présidence de l'Association pour la gratuité du contournement autoroutier de Tonnay-Charente. Aujourd'hui, il dresse un bilan de son action.

« Sud Ouest ». Que s'est-il passé durant ces deux années de mandat ?

Érick Joyau. Beaucoup de choses mais certainement pas assez. Durant toute son existence, l'association n'a jamais baissé les bras. Je rappelle qu'elle a été fondée pour se substituer à la commune dans une éventuelle instance risquant d'opposer les citoyens tonnacquois à la société des autoroutes ASF. Curieusement, une carence juridique ne donne pas compétence aux communes pour représenter leurs administrés dans ce type de litiges.

L'association a été au cœur des négociations, elle a aiguillonné les élus de la Communauté d'agglomération du Pays rochefortais (CAPR) et du département, exigé devant toutes les instances le respect des engagements pris lors de la construction de l'autoroute, fait circuler des pétitions, édité des tracts, multiplié réunions d'information et actions grand public.

Que pensez-vous de la nouvelle convention passée entre le Conseil général et les Autoroutes du Sud de la France ?

Nous avons soutenu, non pas comme une fin mais comme un palliatif, la mise en place, en 2007, du dispositif Libert-t conclu entre le Conseil général de Charente-Maritime et ASF. Ce système, proposé pour une période de trois ans, accordait - contre une adhésion de 20 euros par an - la délivrance d'une carte pour la gratuité de passage au péage, en nombre illimité, aux habitants des communes de la CAPR.

Prolongé d'une année, il arrive aujourd'hui à son terme et la nouvelle mouture, que viennent de faire connaître le Conseil général et ASF, se révèle beaucoup moins avantageuse pour les usagers.

En quoi les nouvelles dispositions vous paraissent-elles décevantes ?

Libert-t a été victime de son succès. Le nombre des abonnés, estimé à 700 ou 800, a avoisiné 2 400. La participation du Conseil général devait être de 100 000 euros ; elle s'est alourdie pour atteindre près de 400 000 euros. Conseil général et ASF se sont mis d'accord sur de nouvelles bases de partenariat. La participation départementale serait portée à 190 000 euros et celle d'ASF à 100 000 euros. La cotisation de la CAPR et de Tonnay-Charente demeurerait inchangée, à 10 000 euros.

En termes clairs, cela pénalise l'usager qui, pour un abonnement annuel porté à 25 euros, ne bénéficiera plus que de deux passages gratuits sur trois, dans la limite de 44 passages mensuels. Au-delà du 44e, il se verra appliqué le plein tarif normal.

Outre des conséquences pécuniaires lourdes pour les usagers, se précise le risque de voir se reformer, sur la Nationale 137, un nouveau flux de circulation, notamment à l'heure du déjeuner.

Que comptez-vous faire devant ce fait accompli ?

L'association veut bien considérer qu'il s'agit d'une mesure provisoire, qui doit prendre fin avec l'avènement de l'A 831. Puisque nous retenons bien que le Conseil général a fait inscrire au cahier des charges du futur constructeur que cette gratuité serait définitivement acquise.

En attendant, l'association s'élève contre cette modification de Libert-t qui pénalise les catégories d'usagers les plus modestes. Cette décision confisque une fois de plus, le pouvoir d'achat des utilisateurs de cette portion d'autoroute, au profit d'une société exploitante qui engrange de confortables bénéfices.

Nous tiendrons une réunion de bureau le mois prochain, suivie d'une assemblée générale. Comme nous contestons la réduction du nombre des passages gratuits, nous entendons aussi plaider pour l'entrée des communes de Beurlay, Bords, Saint-Savinien et Tonnay-Boutonne dans le périmètre des bénéficiaires du dispositif. Car il est vrai que les liens économiques avec le Pays rochefortais sont étroits et permanents.

Nous n'avons pas encore élaboré notre stratégie, mais nous débuterons certainement nos actions par une campagne d'information du public, au moyen de tracts.

Association pour la gratuité du contournement autoroutier de Tonnay-Charente, 50, rue des Épinettes. 17300, Tonnay-Charente. Tél. 06 63 67 81 84.

Source : Presse payante (Sud Ouest)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog