Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

larochelle.libertaire.overblog.com

Blog indépendant d'information sur le mouvement social en Charente-Maritime.

Publié le
Publié dans : #Peillon Ségolène Rochefort Merleau

À l'invitation de Mme Royal, le ministre de l'Éducation a inauguré hier le lycée rochefortais, rutilant. Entre lui et les élèves, le courant est passé.

De deux choses l'une : soit l'action ministérielle de Vincent Peillon est saluée par la jeunesse rochefortaise, soit les lycéens ne croient plus aux vertus des manifestations. Aucune banderole, aucun chant contestataire, ni même un sit-in n'ont ainsi accompagné la venue du ministre de l'Éducation, hier, au lycée Merleau-Ponty de Rochefort. La tradition lycéenne n'est plus ce qu'elle était. Si bien qu'au menu de Vincent Peillon, il y avait : applaudissements, photos et regards admiratifs. Du petit-lait.

Le champ était donc libre pour celui qui, à l'invitation de la présidente de Région Ségolène Royal, a accepté d'inaugurer cet établissement moderne et confortable, où sont inscrits 1 320 élèves paisibles et souriants.

Des outils modernes

Les représentants de la Région - qui a investi 16 millions d'euros pour restructurer le lycée -, ont donc présenté les lieux au ministre. La restructuration, réalisée par l'agence rochelaise Arcature, permet aujourd'hui d'accueillir 108 élèves internes supplémentaires, après trois ans de travaux. Le site a fait l'objet d'une démarche HQE (1), dispose de panneaux photovoltaïques, de toitures végétalisées et d'un système de ventilation avec récupérateur d'énergie. C'est un ensemble de bâtiments modernes, aujourd'hui doté de tous les outils pédagogiques du XXIe siècle.

« On entend souvent des discours très pessimistes sur la jeunesse […]. Mais quand on vient ici, on voit à quel point cette jeunesse est belle », déclara le ministre. Vincent Peillon semblait sincèrement heureux de rencontrer ces lycéens, également comblés. Heureux ministre, qui eut aussi l'occasion d'évoquer sa passion pour Maurice Merleau-Ponty, auquel il a consacré trois livres. Bref, ce fut un plaisir partagé avec des élèves très mobilisés, qui ont offert à leur patron un spectacle de danse, un concert et, bien sûr, des exposés sur le philosophe.

La voie était libre

« Merleau-Ponty serait fier. Il est le philosophe le plus étudié dans tous les lycées du monde, mais dans notre pays, il n'y a qu'un lycée à son nom », releva le ministre, très applaudi.

Au final, personne n'a donc réussi à perturber la venue de Vincent Peillon. Pas même la dizaine de militants manifestant hier contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes - ceux-là se sont contentés de distribuer des tracts sur la place Colbert. Préparée à une éventuelle intervention de ces farouches anti-aéroport auprès du représentant du gouvernement, la police n'a finalement pas eu à lever le petit doigt. Car elle n'a rien vu venir, ni sur la route du ministre, ni devant l'établissement.

Oui, Vincent Peillon a reçu de l'amour, hier, à Rochefort. Mais il en a aussi beaucoup donné, après avoir reçu une bouteille de cognac en cadeau (2). Ainsi a-t-il livré la formule idéale pour qui veut séduire tout un lycée : « Je citerai Kierkegaard, qui a dit que l'on trouve dans l'alcool et le vin un peu de vérité. » Comme dans les joints de cannabis ?

(1) Haute qualité environnementale. (2) Offerte par la Région.

Source : Presse passionée (Sud Ouest)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog