Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

larochelle.libertaire.overblog.com

Blog indépendant d'information sur le mouvement social en Charente-Maritime.

Publié le

NB : Réunion publique organisée par l'AUSEC, mardi 17 juillet à 19 heures, maison des associations de Charron.

--------------------------------

Le bureau de poste de la commune de Charron, rue du 19-Mars-1962, fermera ses portes à la fin de cette année. Cette décision a été prise par le directeur départemental de La Poste, il y a plus de deux ans, au vu de la faible fréquentation et du chiffre d'affaires en baisse. Cela ne pouvait pas s'arranger avec le départ de 600 habitants, à la suite de la tempête Xynthia.

La mairie de Charron avait obtenu, depuis, un moratoire qui se renouvelait tous les six mois, afin de maintenir l'ouverture du bureau de poste. Ce moratoire poussait, inéluctablement, la direction de La Poste à prendre une décision radicale et à réduire les heures d'ouverture à douze heures, au lieu de vingts heures aujourd'hui.

La mairie de Charron a étudié, lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier, la solution d'installer une Agence postale communale (APC), dans les locaux de la mairie, qui permettrait de maintenir ce service public de proximité à 20 heures, comme aujourd'hui, avec, éventuellement, l'ouverture le samedi matin, ce que le bureau de poste actuel ne propose pas. Cette solution n'a pas satisfait l'Association pour l'urgence de la sauvegarde et de l'essor de Charron (Ausec) qui se mobilise pour le maintien du bureau de poste actuel.

Volte-face de la mairie

Pour Marie-Ange Morin, présidente et l'une des fondatrices de l'Ausec, la qualité des services et la confidentialité de l'APC ne sont pas garanties. Des arguments que réfutent la mairie car l'agent communal sera formé par La Poste aux différentes tâches postales et bancaires.

D'autre part, l'Ausec ne comprend pas l'attitude du maire de Charron, Jérémy Boisseau, qui, lors de la visite de Ségolène Royal, présidente de Région le 15 mars dernier, avait déclaré s'engager personnellement pour le maintien du bureau de poste, et qui décide maintenant de revenir à la solution de l'APC. Une solution faisant suite à la décision du directeur départemental de La Poste de réduire les heures d'ouverture.

Le maire a envoyé à tous les habitants une lettre, le 2 juillet dernier, où il expose les raisons de la solution choisie (consultable sur charron17.fr). L'Ausec, qui a recueilli, le 4 juillet dernier, 350 signatures dans une pétition, organisera un débat public, mardi 17 juillet prochain, à partir de 19 heures, à la salle des Associations.

Une convention avec La Poste

Pour information, l'APC est le fruit d'une convention signée entre La Poste et les communes. Ces dernières doivent fournir un local et désignent un ou plusieurs agents communaux pour assurer les prestations postales et les services financiers de dépannage, comme le dépôt ou le retrait d'espèces.

Dans cet accord, il est prévu que La Poste verse à la commune une indemnité compensatrice pour couvrir la rémunération du personnel en poste et le coût du local affecté à l'APC. L'emploi et le service public sont préservés, ce qui devrait rassurer l'Ausec puisque c'était aussi une autre de ses revendications.

Source : Sud Ouest

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog