Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

larochelle.libertaire.overblog.com

Blog indépendant d'information sur le mouvement social en Charente-Maritime.

Publié le
Publié dans : #la Rochelle comissariat caserne Manginn

Enfin, après dix ans d'atermoiements, sur le site de la caserne Mangin, un commissariat va être construit. Les services de police y seront regroupés. La partie du site inutilisée sera vendue et des logements y seront construits.

Vous avez dit Mangin ? La caserne en ruines avec ses terrains en friche ? Oui. Mais justement, les projets dont on parle depuis des lustres vont probablement aboutir. Selon le député Olivier Falorni, « un commissariat va être construit sur une partie des terrains » et les autres seront vendus par l'État.

« Le projet est très bien parti et même lancé. Son coût global est de 18 millions d'euros dont 15,5 millions d'euros pour les travaux et un peu plus de 2 millions pour les études. »

« C'est le premier dossier que j'ai voulu porter en tant que député, poursuit Olivier Falorni. Dès le mois de juillet, lors de l'université du Parti socialiste à La Rochelle, j'ai suggéré à Manuel Valls d'aller visiter le commissariat, place de Verdun. Il l'a fait. Et a constaté les conditions dégradées de travail et d'accueil. »

Selon le député qui a discuté avec le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, mercredi avant les questions d'actualité à l'Assemblée nationale, l'aménagement de ce commissariat sur le site de la caserne est inscrit dans un plan de financement triennal (2013, 2014, 2015). Les études sont prévues en 2013 et les travaux pourraient être lancés au cours du premier trimestre 2014. Olivier Falorni indique que la préfecture s'est engagée à vendre des terrains entourant la caserne, le commissariat ne devant occuper qu'une partie du site et que cette décision a permis de débloquer le dossier. En effet, comme il s'agit d'une opération onéreuse, la vente de ces terrains permettra de réduire considérablement la dépense.

Autre information importante : les locaux des Renseignements généraux, rue Léonce-Vieljeux, vont également être vendus.

Enfin, l'étape suivante concernera le relogement des CRS actuellement installés à la caserne Renaudin. Mais à cet égard, pour l'instant, aucune décision n'est prise.

Olivier Falorni tient à souligner l'engagement de la préfète, Béatrice Abollivier, qui, dit-il « a été très active. Et nous avons travaillé ensemble ».

Du logement social

De son côté Maxime Bono, maire de La Rochelle, annonce que la semaine prochaine, il se rendra à Paris, dans les ministères concernés pour faire accélérer la vente des terrains. « Lors de l'université d'été du PS j'avais demandé à Manuel Valls de visiter notre commissariat. Il a été horrifié et, plus tard, lors d'une réunion au ministère, il a été question des commissariats où les conditions de travail n'étaient pas dignes et Manuel Valls a cité La Rochelle. Moi ce qui m'intéresse beaucoup ce sont les terrains qui doivent enfin être vendus. » « Nous avons fait réaliser des études. On pourrait y construire de 400 à 525 logements, dont 23 % seraient sociaux », rappelle Maxime Bono, comme il l'avait déjà expliqué dans nos colonnes la semaine dernière. « Pour moi, c'est très important. Le bâtiment a besoin de travailler et les Rochelais ont besoin de se loger, donc on a vraiment besoin de construire.

Je tiens à préciser que c'est la mairie qui délivrera les permis de construire. Si la vente se déroule à la bougie, ceux qui auraient idée d'acheter très cher ne doivent pas oublier que de toute façon, il y aura plus de 20 % de logements sociaux dans tous ces programmes. Le PLU (Plan local d'urbanisme) sera établi en fonction des projets présentés. La clé c'est le maire qui la détient. »

Source : Presse policière (Sud Ouest)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog