Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

larochelle.libertaire.overblog.com

Blog indépendant d'information sur le mouvement social en Charente-Maritime.

Publié le
Publié dans : #aytré squat camping plage
 Aytré : la deuxième vie du camping de la Plage

Un village de squatters a vu le jour sur le site abandonné.

Alors qu'il n'y a plus qu'un seul irréductible dans la rue de la Plage, à Aytré, qui conteste le classement en zone noire ou zone de solidarité post Xynthia, voilà qu'une deuxième vie a pris corps au camping de la Plage. Car si la structure d'hôtellerie de plein air, classée trois étoiles et forte de 129 places, propriété de Franck Lucet, a été fermée du fait de sa situation, une nouvelle vie a éclos au printemps et s'est développée en septembre. Là, une vingtaine de jeunes, demandeurs d'emploi ou travaillant, avec ou sans enfant, ont élu domicile sur une partie des emplacements.

« Nous ne gênons personne »

Scott, 23 ans, qui a déjà voyagé entre Marseille, La Rochelle et Rennes, est venu s'installer là comme d'autres personnes, le plus souvent sans trop de moyens, si ce n'est leur véhicule ou camion leur servant d'abri. « Nous ne gênons personne et pour nous installer ici nous avons fait un sacré nettoyage », indique Scott. Il précise que les nouveaux campeurs proviennent aussi de squats rochelais fermés.

Sandrine, mère d'une collégienne et assurant des remplacements d'auxiliaire de vie, insiste sur l'intérêt de ce site et de l'implantation d'un village solidaire pour des personnes parfois dans le dénuement. « Nous avons des groupes électrogènes et des toilettes sèches plus l'eau potable que nous allons chercher au site des camping-cars. »

Reste que la semaine dernière, Franck Lucet, le propriétaire du camping (en cours de procédure avec l'État dans le cadre de son expropriation) est venu avec un huissier. Une demande d'expulsion se profile. La mairie d'Aytré est au courant et ne s'en émeut pas pour autant, car, comme le précise Alain Tuillière, le maire : « Il y a eu des plaintes de riverains pour des chiens errants. »

Au village du camping, Scott assure que des mesures ont été prises concernant les chiens tout en indiquant que, côté riverains, c'est plutôt le désert. Soucieuse de ne pas entrer en conflit, Sandrine parle d'un prochain rendez-vous à la mairie.

Au commissariat de La Rochelle, il est dit que la procédure d'expulsion n'est pas bouclée.

Source : Presse policière (Sud Ouest)

Commenter cet article

schep. 27/01/2014 03:30

C bien se qu 'ils font laisser faire il ne gene personne.!!.

Articles récents

Hébergé par Overblog